Mercredi 20 mars 2019 : autour des livres de Régis Lejonc

Régis Lejonc invité dans le cadre de la carte blanche à Marcus Malte.

Mercredi 20 mars 2019 : Autour des des livres de Régis Lejonc.

Lecture d’histoires pour les enfants de 5 à 12 ans. Médiathèque Julien de Laillier. 15h30.

Entrée libre.

Régis Lejonc

 Régis Lejonc est un illustrateur faisant partie de la génération révélée par les éditions du Rouergue au début des années 90. Il a publié chez de nombreux éditeurs depuis, s’est lancé dans l’écriture de textes d’albums pour la jeunesse, dans la direction artistique, la création de collections. Il travaille pour la publicité, ou encore l’illustration de jeux. Régis Lejonc est un touche-à-tout, un illustrateur inclassable qui passe d’un univers graphique à un autre au gré des livres et des projets, appréciant autant l’influence de l’art nouveau, des grands peintres impressionnistes, des affichistes des années 40 et 50 que celle des « kawaii » japonais.

« Régis Lejonc est né à Suresnes en 1967. Il découvre la bande dessinée vers 6 ans quand ses parents l’abonnent au journal Tintin. Il ne cesse dès lors de se passionner pour le 9ème art. Son approche est d’essayer de communiquer graphiquement tout en servant au mieux l’intelligibilité de la narration. Après un parcours estudiantin chaotique, il s’attelle seul au dessin. Ses influences graphiques ? Lorrenzo Mattoti, Jean-Pierre Duffour, François Avril, Martin Jarrie, Ever Meulen, Loustal, Martin Tom Diek… Les faits marquants de sa vie : la naissance de son petit garçon en 1996, sa rencontre avec Olivier Douzou, sa première exposition, et ses nombreux voyages au Mexique. Régis Lejonc caresse plusieurs rêves : illustrer Le Maître et Marguerite de Mikaïl Boulgakov et Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Lors d’un festival, il rencontre Corbeyran dont il admire le travail. Kid Korrigan naît de l’envie de Corbeyran de mettre en scène des gags. Il les présente à Régis Lejonc, sans imaginer lui proposer. Séduit et inspiré, le dessinateur lui propose rapidement quelques planches. Avant Kid Korrigan, les deux hommes avaient déjà collaboré pour Paroles de Taulards. Il prépare d’ailleurs un double album avec ce scénariste prolifique dans un style très différent de Kid Korrigan. Créateur aux dix mille casquettes, Régis Lejonc travaille actuellement sur plusieurs fronts : une bande dessinée écrite par Pascale Petit, le scénario d’une série noire, un album illustré par Claude Cachin, un livre pour enfants mis en dessins par Henri Meunier, un autre avec René Gouichoux, un abécédaire avec Jean-Luc Coudray et Thierry Murat et une exposition de peinture en octobre prochain dans sa ville de Bordeaux ! » Texte © Delcourt.


ALBUMS ILLUSTRÉS

  • Tu seras ma princesse – Sarbacane 2017

Tu seras ma princesse

Un futur père adresse un long et sublime poème à sa fille, telle qu’il la rêve, telle qu’il se plaît à l’encenser, l’entourant d’avance d’un amour inconditionnel et exclusif.

Convoquant et mêlant les figures des contes, Régis Lejonc donne de son côté́ une vision très inattendue de cette princesse fantasmée, dont les lunettes en couverture et le regard fier contribuent à brouiller les codes. Il multiplie à dessein les représentations. Les princesses, on le sait, vivent en prison : toujours parfaites, étouffant dans leur palais doré. Face à un amour paternel aussi excessif, on n’a qu’une envie – s’échapper. Ce sera dans les grandes illustrations aérées, comme une réponse légère ouverte sur l’imaginaire, que l’enfance ici va déborder. Et sur la dernière image, dompteuse plutôt que domptée, l’insaisissable princesse juchée sur le roi des animaux est prête à embrasser librement son destin – tandis que le papa, sans cesser de la chérir, s’efface enfin dans un dernier message bouleversant !

 « C’est un de ces livres qui vous donneront une furieuse envie d’aimer et de le dire »
France Inter

« Un texte juste sur les secrets, les refuges, les craintes et les rires d’une petite fille de son époque »
LiRE

« Une princesse qui porte des lunettes, c’est du jamais-vu »
Livres Hebdo

« Un hymne à la joie »
Le Progrès

A partir de 6 ans, 18 euros


  • Le jardin du dedans dehors – Editions des Eléphants 2018

Le jardin du dedans dehors

Le jardin du dedans dehors – Editions des Eléphants 2018

De Chiara Mezzalma (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur).

Prix sorcières 2018, catégorie Carrément Beau – Maxi

La famille de Chiara part s’installer dans un pays lointain. Là où ils vont, Chiara n’est pas sûre qu’il y ait des jouets. Là où ils vont, il y a un dedans et un dehors.

Le dedans, c’est ce jardin luxuriant, sauvage, où se promenaient autrefois des princes et des princesses, des vrais.

Le dehors, c’est la ville noire, la ville monstre, les soldats aux grosses bottes et grandes barbes, les bombes. La guerre.

Un jour, un garçon venu du dehors escalade le mur du jardin. S’il semble d’abord une menace, il devient bientôt pour Chiara un ami, le prince persan avec qui elle s’évade de sa prison dorée…

Inspiré par l’enfance de l’auteure, dont le père fut nommé ambassadeur d’Italie à Téhéran en 1979, ce texte raconte un pays frappé par la guerre, d’où l’amitié surgit malgré les murs qui s’érigent.

A partir de 6 ans, 15 euros


  • Kodhja – Editions Thierry Magnier 2015

Kodhja

De Thomas Scotto (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Un jeune garçon s’introduit dans la mystérieuse cité de Kodhja pour y rencontrer le Roi qui, seul, saura répondre à ses questions et apaiser ses doutes. Au fil du labyrinthe de cette ville mouvante et inquiétante, guidé par un enfant malicieux et un brin narquois, il affronte ses peurs, ses colères, ses souvenirs d’enfant et revisite les lieux et émotions qui l’ont construit. Quand arrive le moment tant attendu mais aussi redouté de rencontrer le Roi, le jeune garçon devenu jeune homme décline son invitation à rester dans le royaume retrouvé de l’enfance.

A partir de 6 ans, 20,50 euros


  • Cœur de bois – Notari 2016 (album)

De Henri Meunier (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Prix Sorcières 2018 ; catégorie Carrément sorcières – Fiction

Aurore est une jeune femme équilibrée, attentive à elle-même et à ses enfants. Elle conduit sa vie avec assurance, comme sa voiture, qu’elle prend régulièrement pour effectuer des visites de courtoisie à un personnage solitaire, reclus dans sa maison au plus profond de la forêt: le loup.

Cette histoire montre de façon lumineuse aux jeunes lecteurs qu’il est possible de devenir adulte, de dépasser le monde des passions, en apprivoisant le “loup” qui a pu un temps nous dévorer – et qui est autant en soi qu’en dehors de soi. Par les liens affectueux que l’on choisit d’entretenir avec lui plutôt qu’en le combattant, cet animal impétueux et vorace peut devenir un tendre et docile vieillard…Grâce à leur précision et à leur ambiance mystérieuse, les dessins servent à la fois le réalisme de l’histoire et les références au conte de fée.

Pour les plus grands 19 euros


  • La mer et lui – Rouergue 2004 réédité chez Notari en 2013 (album)

La mer et lui

Henri Meunier (auteur), Régis Lejonc (illustrateur)

Un capitaine à la retraite demande à la mer de le suivre, et puisque «c’est la première fois qu’un homme l’invite à sortir», elle accepte. Elle se retire aussi: elle coule toute entière dans un verre que le capitaine lui tend. Il s’installent ensuite dans un meublé modeste et se racontent: elle lui raconte «les belles traversées, la conquête des mers, les exploits les plus sots accomplis sur son dos, les naufrages fameux». Et encore elle lui dévoile «les trésors fabuleux qui peuplent ses abysses, la caresse des fleuves, son admiration pour les terres qu’elle ne recouvre pas». Lui, en retour, lui raconte «ce que les hommes ont écrit de plus beau sur ses eaux».

Seulement la mer sans la mer, «ce n’est plus que du vent»: c’est la désolation. Et quand la mer reprendra sa place, pour le grand bonheur des habitants de la terre, des marins, des pêcheurs et des oiseaux, le capitaine en gardera une goutte au fond de son petit verre, histoire de «se retrouver de temps en temps en tête-à-tête, la mer et lui».

Le texte d’Henri Meunier pour cet album est sobre, retenu et extrêmement poétique. Les images de Régis Lejonc le racontent avec élégance, en suivant son rythme de façon extrêmement originale. Trois pages entièrement noires marquent en effet les pauses entre les parties du texte: le départ; la vie à deux; le retour de la mer à la mer. Dans les illustrations, on se fera également le plaisir de découvrir les clins d’œil à de grands maîtres de la peinture: Eugène Boudin, Edward Hopper, De Chirico et Claude Monet, entre autres.

A partir de 6 ans, 19 euros


  • Bagdan et la louve aux yeux d’or – Seuil jeunesse 2016 (album)

Bagdan et la louve aux yeux d’or

De Ghislaine Roman (autrice) et Régis Lejonc (illustrateur)

Le jeune Bagdan est passé maître dans l’art subtil de la chasse à l’aigle. Tous les jours, il sillonne les montagnes de l’Altaï en compagnie de l’oiseau majestueux, perché sur son bras. Un jour, sur le chemin du retour, il entend des cris de douleur et de rage et découvre une louve grièvement blessée, entourée de ses petits. Alors que les loups sont considérés comme les premiers ennemis de son peuple, Bagdan va l’aider et lui apporter quotidiennement de la nourriture. Bientôt, Bagdan va découvrir qu’un autre danger le guette, lui et sa famille : il s’agit d’un clan de guerriers qui rôde dangereusement près de leur campement. Le jour de l’affrontement, loups et hommes vont s’unir et mettront en fuite le clan ennemi.

A partir de 6 ans, 15 euros


  • La poupée de Ting Ting – Seuil jeunesse 2015 (album)

La poupée de Ting Ting

De Ghislaine Roman (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Un matin, en partant aux champs avec sa grand-mère, la petite Ting-Ting cherche en vain sa poupée. Son inquiétude grandit car elle craint que sa mère ne l’ai prise avec les autres poupées qu’elle vend au marché. À cette idée le cœur de Ting-Ting se serre. Son père lui a offert cette petite poupée qu’il avait fabriqué, le jour de sa mort. La voyant si inquiète, sa grand-mère lui conseille de confier des soucis au creux d’un viel arbre.

Le soir venu, sa surprise est grande lorsque sa maman raconte qu’elle n’a pu vendre ses poupées à cause d’un héron venu semer la pagaille sur son stand. Et au fond du sac, Ting-Ting retrouve la petite poupée.

Un livre d’une grande sensibilité sur la perte et le souvenir, dont les illustrations, travaillées au pastel et en numérique, s’inspirent des estampes chinoises.

A partir de 6 ans, 15 euros


  • La Promesse de l’Ogre – L’école des loisirs 2015 (album)

La Promesse de l’Ogre

De Rascal (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Un ogre rustre et dépourvu de scrupules habite avec son fils de 10 ans dans une cabane au milieu de la forêt. Tous deux s’entendent bien et partagent la même passion pour la botanique, les oiseaux et la musique de Jean-Sébastien Bach. Seule point de désaccord : l’appétit insatiable du père pour la chair fraîche. Lorsque le fils aperçoit sur un bout de papier déchiré le mot « enfant » écrit à l’encre rouge, il sait que son paternel va revenir avec une ou deux victimes dans son sac de jute. Rien ne parvient à changer le comportement de ce dévoreur d’enfants que le destin précipitera du haut d’une falaise…

« En refusant de marcher sur les pas de son père anthropophage, cet enfant coupe le lien de manière radicale et définitive pour vivre sa vie. Les illustrations puissantes et expressives de Régis Lejonc complètent ce récit métaphorique, sans concession et très abouti sur la dépendance et l’affirmation de soi. Un récit poignant à découvrir si possible accompagné. » Emmanuelle Pelot (éditions Ricochet)

A partir de 6 ans, 14,70 euros


  • L’arbre de paixPère Castor 2013 (album)

L’arbre de paix

De Anne Jonas (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

« Le temps de la vie est si court… Pourquoi le trancher encore ? La paix épargne demain. Elle sauve la douceur des mangues Et promet la confiance d’une lune pleine. »

Depuis tout petit, Youba professe ces douces paroles qui alarment les dirigeants du village, guerriers d’une Afrique de conflits. Devenu adulte, il les chante encore. Et il suffira d’une pierre pour le faire taire à tout jamais. Vraiment ? Un arbre pousse envers et contre tout là où Youba est tombé. Ses feuilles portent sur leur nervure le poème du jeune homme. Semées aux quatre vents, elles disperseront leur bonne parole à qui sait l’entendre…

A partir de 6 ans, 17 euros

« Dans la tradition des contes africains, cet album pétri de poésie donne à réfléchir sur l’absurdité de la guerre. » LE PELERIN


  • La rue qui ne se traverse pasNotari 2015 (album)

La rue qui ne se traverse pas

De Henri Meunier (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Par la verticalité de son format, ce livre annonce à la fois le décor et le thème central de l’histoire qu’il raconte: la hauteur des façades, la profondeur des rues creusent le fossé qui sépare les êtres dans l’univers urbain. Dans un tel contexte, seules les ailes de l’âme et de l’imagination permettent de conjurer la solitude.

D’une fenêtre à l’autre, dans un vis-à-vis accentué par le vide de la rue, une fille et un garçon échangent leurs pensées et leurs désirs à travers le vol des moineaux qui vont et viennent d’un bâtiment à l’autre. Leur espace commun est ainsi un royaume imaginaire qui tente de se construire par-dessus les obstacles de la réalité. Leurs regards recomposent une harmonie de couleurs que ne peut détruire la grisaille de la ville.

A partir de 6 ans, 19 euros


  • Feu – Editions Pastel 2005 (album)

Feu

De Rascal (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Kakio est gardienne du feu pour un soir. Elle doit le recharger d’heure en heure. Mais Kakio s’endort. Le feu est mort… Kakio regarde les siens et le foyer éteint. Elle décide de fuir, d’aller plus loin que l’horizon. Une aventure initiatique se déroulant à la préhistoire.

12,70 euros


  • Ma voisine est amoureuse – Editions Thierry Magnier 2003 (album)

Ma voisine est amoureuse

De Régis Lejonc (auteur)

La voisine du narrateur aime un crapaud, mais lui préfère les libellules. Quant au narrateur, il aime sa voisine ! Une histoire sur les amours pas toujours réciproques.

 13,50 euros


  • Le bestiaire fabuleux – Éditons Gautier-Languereau 2013 (documentaire)

Le bestiaire fabuleux

De Maxime Derouen (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Régis Lejonc revisite le Bestiaire fabuleux et plonge petits et grands au cœur de l’imaginaire. Découvrez le portrait des plus grandes créatures merveilleuses telles que licorne, griffon, loup, sirène sans oublier lutins et géants, fées,  mages et sorcières.

15 euros


  • Quelles couleurs ! – Éditions Thierry Magnier 2009, nouvelle édition en 2014 (documentaire)

Quelles couleurs !

De Régis Lejonc

Un nuancier de douze couleurs, unique et très ludique, entre livre d’artiste, album illustré et imagier… Pour que chacun découvre quelle est sa couleur préférée, du rouge coquelicot à l’ocre poil de chameau ! Régis Lejonc crée, détourne ou réinterprète des images de la mémoire collective et en propose une version riche et pleine d’humour. Une version augmentée de seize pages.

17 euros


  • Hans le balourd – rue du monde 2005 (conte)

Hans le balourd

Adaptation d’Alain Serres du conte de Hans Christion Andersen, illustré par Régis lejonc.

Un conte d’Andersen où l’on apprend comment séduire la plus belle des princesses même si l’on est un garçon un peu bizarre et pas forcément le plus distingué du royaume !

A partir de 3 ans, 10,70 euros


  • La boîte à joujoux – Didier jeunesse 2005 (conte musical)

La boîte à joujoux

De Rascal (auteur), Ensemble Agora (musique), Natalie Dessay (récitante) Régis Lejonc.

Chaque matin, les soldats de plomb défilaient la tête haute au gré des rues jusqu’à midi sonnante. Et chaque matin, du fond de son lit, Polichinelle les maudissait d’avoir été réveillé de si bonne heure. Ainsi allait la vie, simple et tranquille, jusqu’à cette journée qui changea tout… Autour de la célèbre musique pour ballet de Claude Debussy, Rascal a librement imaginé une histoire d’amour intemporelle, celle de Chouchou, la jolie poupée, et du soldat 7. Pour la raconter, la cantatrice Natalie Dessay révèle son immense talent de comédienne : ” En abordant ce projet, j’avais en mémoire les livres-disques qui avaient enchanté mon enfance, les voix de Gérard Philippe et Suzannne Flon… J’espère à mon tour que ce joli conte musical ouvrira l’imaginaire des enfants. “.

23,80 euros


  • Le jour où le tigre a eu des rayures – Père Castor 2006 (conte)

Le jour où le tigre a eu des rayures

De Albena Ivanovitch-Lair (autrice) et Régis Lejonc (illustrateur)

Un conte de Vietnam. Le tigre veut se confronter à l’homme que tous les animaux disent être le plus fort. Un jeune homme accepte de se mesurer à lui, mais l’animal perd le combat. L’homme l’attache à un arbre et y met le feu. Le tigre réussit à se libérer mais gardera pour toujours sur sa fourrure jaune des brûlures qui forment des rayures noires.

A partir de 3 ans, 4,75 euros


  • Peter Pan – Editions Gautier-Languereau 2015 (conte)

Peter Pan

De James Matthew Barrie (auteur) et Régis Lejonc (illustrateur)

Retrouvez le texte intégral d’un classique de la littérature jeunesse avec de toutes nouvelles illustrations et plongez dans le monde imaginaire aux côtés de Peter Pan !

Des illustrations pleines d’imagination et originales qui permettent de plonger dans cet univers comme jamais auparavant. Le texte intégral de J.M. Barrie n’a jamais été aussi bien mis en valeur que dans cet album.

Pour les plus grands, 25 euros


  • Qu’ils y restent BD – 2016

Qu’ils y restent

De Régis Lejonc (auteur) et Riff Reb’s (illustrateur)

Tout le monde le sait, derrière les gentils contes de notre enfance se cachent de sombres desseins et d’horribles personnages.
Ce que tout le monde ne sait pas, c’est qu’il existe un univers dans lequel loups, ogres, vampires et sorciers règnent en maîtres absolus. Que diriez-vous d’aller y faire un petit tour?

Ils sont quatre : un loup, un ogre, un vampire et un sorcier, quatre maléfiques et fantastiques créatures au cœur de cette bande dessinée. Tous sont liés à un point cardinal, symbole de leur despotisme dans le monde qu’ils occupent : le loup est le maître du Nord, l’ogre domine l’Ouest, le vampire règne sur l’Est et le sorcier ensorcelle les terres du Sud. Mais les règnes, même les plus terribles, ont tous une fin, n’est-ce pas ?

16 euros

« Qu’ils y restent cristallise nos peurs d’enfants : cet album s’avère bien trop beau pour qu’on n’ait pas envie de replonger dedans. » […] « Une BD qui n’a rien à envier aux beaux livres de contes, à lire et relire en famille, ou pas ! » Sur Culture BD


Bibliographie complète (les livres marqués d’un X ne sont plus édités)

Prix Millepage 1995

Prix Tournesol 2000

Prix Baobab 2002

  • Marabout d’ficelle, texte de Sébastien Joanniez, ill. Régis Lejonc, éditions du Rouergue, 2002 X

Prix Tam-Tam 2002

  • Kontrol 42, texte de Régis Lejonc, illustrations de Thierry Mura, éd. du Rouergue, 2002 X
  • Top model, coréalisé avec Monsieur Z., éd. du Rouergue, 2002 X
  • Je suis là, René Gouichoux, Régis Lejonc, Casterman, 2002 X
  • Hélena, Ivan et les oies, texte de Muriel Bloch, ill. Régis Lejonc, éd. Didier jeunesse, 2002 X

« Bibliothèque idéale » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)

« Bibliothèque idéale » du Centre national de la littérature pour la jeunesse (BnF)

  • Le cri, Henri Meunier, Régis Lejonc, Rouergue, 2003 X
  • Ma voisine est amoureuse, éditions Thierry Magnier, 2003
  • La môme aux oiseaux, texte de Henri Meunier, ill. Régis Lejonc, Rouergue, 2003 X

Prix Octogone 2003

Prix de l’Académie Charles-Cros 2004

Prix Chrétien de Troyes 2008

  • Les p’tits cailloux, texte de Franck Prévot, ill. Régis Lejonc, éd. Grandir, 2007 X
  • L’oiseau et la bille, texte de Jean-Daniel Lainé, ill. Régis Lejonc, éd. L’Édune, 2007 X
  • Le sultan au tapis d’or, d’argent et de soie, texte d’Agnès Martin, illustré par Régis Lejonc, Père Castor Flammarion, 2007 X
  • U comme 1, V comme 20, Collection «  L’ABéCéDaire », Éd. l’Édune, 2008 X
  • Les pensées sont des fleurs comme les autres, texte de Franck Prévot, ill. Régis Lejonc, éd. L’édune, 2008  X
  • Elvis, texte de Régis Lejonc, d’après une idée de Christophe Alline, illustrations de Christophe Alline, Didier Jeunesse, 2008 X
  • Même pas peur, éd. La maison est en carton, 2009 X
  • Quelles couleurs !, éditions Thierry Magnier, 2009

Grand Prix de l’illustration 2010

  • Les Indiens, texte de Franck Prévot, dessins de Régis Lejonc, Éd. l’Édune, 2009 X
  • série Bonzome, scénario de Jeanléon, illustration et conception graphique de Régis Lejonc, Ankama jeunesse, 2009 X
  1. Les goûts et les couleurs
  2. L’oeuf mystérieux
  3. Les enfants de la balle

Années 2010

  • L’arbre et l’enfant, texte de Jean-Luc Coudray, illustrations de Régis Lejonc, éd. L’édune, 2010 X
  • Le golem, texte d’Anne Jonas, ill. Régis Lejonc, éd. Nathan, 2010 X
  • Le Petit Chaperon rouge ou La petite fille aux habits de fer-blanc : un conte, écrit par Jean-Jacques Fdida, illustré par Régis Lejonc, préface de Bernadette Bricout, graphisme de Célestin, Didier jeunesse, 2010 X
  • La carotte aux étoiles, scénario de Régis Lejonc, dessin de Riff Reb’s ; d’après une histoire originale de Thierry Murat, Éditions de la Gouttière, 2010 V
  • Obstinément chocolat, texte d’Olivier Ka, ill. Régis Lejonc, éd. L’édune, Rêve et ris, 2011 X
  • Le dragon d’étoiles : un conte tsigane, écrit par Jean-Jacques Fdida, illustré par Régis Lejonc, Dider jeunesse, 2011 X
  • Le grillon plus fort que lion, Albéna Ivanovitch-Lair, illustrations Régis Lejonc, Flammarion, 2011
  • La rue qui ne se traverse pas, Henri Meunier, Régis Lejonc, Notari, 2011
  • Thélonius et Lola : théâtre, Serge Kribus, illustrations de Régis Lejonc, Actes sud papiers, 2011
  • Le lac des cygnes de Piotr Tchaïkovski, comp. [adapté par] Élodie Fondacci, ill. de Régis Lejonc, raconté par Élodie Fondacci, Gautier-Languereau, 2012 – album accompagné d’un CD
  • L’arbre de paix, texte de Anne Jonas, ill. Régis Lejonc, Père Castor-Flammarion, 2013
  • Le bestiaire fabuleux, Maxime Derouen, Régis Lejonc, Gautier-Languereau, 2013
  • Hansel et Gretel, J. et W. Grimm, illustrations de Régis Lejonc , Gautier-Languereau, 2013 ?
  • Pochoirs Kawaï : l’atelier Gautier-Languereau, Régis Lejonc, Gautier-Languereau, 2013 X
  • Loup ?, textes et illustrations collectifs, éd. Mange-Livres, 2013 X
  • La promesse de l’ogre, texte de Rascal, ill. Régis Lejonc, éd. L’école des Loisirs, 2015
  • Lumières : l'”Encyclopédie” revisitée, 1713-2013, textes de Franck Prévot, illustrations de onze illustrateurs dont Martin Jarrie, Régis Lejonc, Charles Dutertre, Éd. l’Édune, 2013 – Publié pour le tricentenaire de la naissance de Denis Diderot – Fait l’objet d’une exposition au même nom. X
  • Kodhja, scénario de Thomas Scotto, dessins de Régis Lejonc, éd. Thierry Magnier, 2015
  • Peter Pan de James Matthew Barrie, illustré par Régis Lejonc, traduit de l’anglais par Michel Laporte, Gautier-Languereau, 2015 V
  • La poupée de Ting-Ting, texte de Ghislaine Roman, illustrations de Régis Lejonc, Seuil jeunesse, 2015
  • L’ogre Babborco et autres contes, texte de Muriel Bloch, ill. Régis Lejonc, éd. Seuil Jeunesse, 2015
  • Bagdan et la louve aux yeux d’or, Ghislaine Roman, Régis Lejonc, Seuil jeunesse, 2016 V
  • Le lac des Cygnes, Piotr Tchaïkovski, Elodie Fondacci, ill. Régis Lejonc, Gautier-Languereau, 2016 – album accompagné d’un CD
  • Qu’ils y restent, texte de Régis Lejonc, avec Pascal Mériaux, illustrations de Riff Reb’s, Les éditions de la Gouttière, 2016
  • Cœur de bois, texte de Henri Meunier, illustrations Régis Lejonc, Notari, 2016 V

Prix Sorcières 2018, catégorie Carrément Sorcières – Fiction

  • Le jardin du dedans-dehors, texte de Chiara Mezzalama, illustrations Régis Lejonc, éditions des éléphants, 2017

Prix Sorcières 2018, catégorie Carrément Beau – Maxi

  • Tu seras ma princesse, texte de Marcus Malte, ill. Régis Lejonc, Sarbacane, 2017

Directeur de collection

Aux éditions du Rouergue

  • Collection « Zig Zag », depuis 2002

Aux éditions l’Édune

  • Collection « Empreinte », en 2009 et 2010
  • Collection «  L’ABéCéDaire », une collection de 20 imagiers, conçue et dirigée par Régis Lejonc, en 2007

Un ouvrage pour chaque lettre de l’alphabet, ou parfois deux, illustré chacun par un illustrateur, dont Rascal, Alfred, Martin Jarrie, Marc Boutavant, Frédérique Bertrand ou Olivier Tallec. Régis Lejonc a réalisé U comme 1, V comme 20.